Partenaire ou réseau performant : comment l’évaluer ?

Partenaire ou réseau performant : comment l’évaluer ?

Vous avez décidé de vous lancer dans l’immobilier ou de changer de réseau de franchise ? Mais comment trouver un réseau performant ?

Ils sont tous premiers, mais chacun sur ses critères. Par exemple la croissance du réseau en pourcentage, le nombre de franchisés, le revenu moyen des franchisés, le nombre d’heures de formation, le nombre d’heures de formation par franchisé…

Quels sont les critères à retenir pour évaluer un réseau performant ?

La formation : données moyennes

Si vous débutez, peut-être que vous aimeriez un réseau qui favorise l’accompagnement des nouveaux. Formation, coaching, etc. est un excellent investissement au début.

Le réseau IAC est le premier sur le nombre d’heures de formation par an, rejoignez-nous !

IAC France (réseau de mandataires imaginaire)

Attention, ce n’est pas une donnée explicite. Que dire si ce réseau compte 8000 conseillers ?

Ce qui compte est le nombre d’heures par personne car c’est ainsi que vous saurez combien d’heures de formation vous allez vraisemblablement recevoir.

Le pack mensuel : données détaillées

Si vous avez un peu plus d’expérience, le montant du pack mensuel pourra être une donnée à prendre en compte, particulièrement si vous n’êtes pas à plein temps sur l’immobilier. Comme tous les coûts fixes, il est à étudier de près et à maîtriser au plus juste.

Faire la moyenne des montants des packs n’a aucun sens. En effet, les moyennes sont des données tirées vers le haut ou vers le bas par les données extrêmes.

En général, la moyenne n’est pas significative dans ce cas.

Exemple :

RéseauPack 1Pack 2Pack 3Moyenne
PapiFrance100200360220
Softi110210280200

La moyenne inciterait à dire que Softi est le mieux placé sur le prix. Mais on voit bien que ce n’est vrai que si on choisit le pack 3. Sur les packs et 2, Papifrance est mieux placé.

Utiliser les maxima et minima est donc une façon intéressante de procéder. Ou comparer directement les packs correspondant au besoin.

La rémunération des conseillers

Elle est croissante en fonction du chiffre d’affaires. C’est le reflet de la réalité économique du réseau :

  • un conseiller immobilier qui vend peu devra tout de même faire vivre son réseau donc un plus grand pourcentage du CA Réseau est retenu sur les premiers 40 à 80 K€ d’honoraires d’agence.
  • un conseiller qui vend beaucoup est précieux pour le réseau, la fidélisation passe par un pourcentage de rétrocession élevé et des avantages cumulables au fil des années.
  • un conseiller qui reste longtemps coûte de moins en moins cher (en formations, en contacts avec le siège, etc.)

Déterminez tout d’abord la commission d’agence cumulée par an que vous pourriez dégager, en fonction du type de biens, du barème et des réalisations des copains débutants ou confirmés (en retirant le montant du pipeautage HT).

Combien gagnent les conseillers du réseau immobilier Dr Mouse ?

Deux grands pièges à éviter dans une étude comparative :

  • comparer des carottes et des tomates
  • utiliser le mauvais outil de mesure (ex : le litre)

Pour être certain de comparer ce qui est comparable, il faut impérativement comparer le chiffre d’affaires hors-taxes annuel des conseillers.

Pour utiliser le bon outil, il faut faire un peu de maths. RETIRE TOUT DE SUITE LA SOURIS DE LA PETITE CROIX !

On a vu que la moyenne est trompeuse car elle est tirée vers les extrêmes par les valeurs extrêmes.

On pourrait prendre la médiane, c’est un excellent moyen de mesurer une rémunération la médiane !

La médiane est la valeur qui partage une série en deux parts égales.

Exemple :

CAHT en K€ (trié)Médiane
Propriétés Prouvées2433394244508015043
Effi-country24353536396010020037,5

On voit que si le CAHT moyen semble en faveur de Efficountry (grâce à leurs top performeurs), la médiane est supérieure chez Propriétés Prouvées (43 K€ contre 37,5 K€).

La médiane est, quand on a un nombre pair de valeurs (comme ici) la valeur moyenne des 2 valeurs centrales (donc 42 et 44 chez PP, 36 et 39 ches Effi).

Dans le cas d’une série ayant un nombre impair de termes, la médiane est le nombre qui se situe au milieu des valeurs classées dans l’ordre croissant et pour lequel on aura donc la moitié des valeurs situées de part et d’autre.

L’idéal étant de comparer les réseaux par quartiles. Juste pour le fun, les quartiles sont le fait de couper en médianes puis en médianes chaque moitié de la série.

On obtient donc la distribution des revenus ci-dessous

CAHT K€ (trié) MinQ2MedQ3Max
BigAgence24283339424448495080150
Effi-country 24282833353742444580200

Le tableau ci-dessus se construit de la manière suivante :

  • Classer dans l’ordre croissant les valeurs de chaque série
  • Déterminer la médiane et les extrêmes (en gras)
  • Déterminer le premier et le troisième quartiles (en gras), les extrêmes sont exclues des médianes de quartiles.

Comment lire ces données et choisir un réseau performant ?

Le minimum est une indication du moins bon performeur, le maximum du meilleur. Vous devriez être entre les deux. Un débutant sans expérience sera souvent dans le premier quartile (entre Min et Q2). Vous positionner dans les résultats des réseaux vous permet de vous comparer.

La médiane désigne la valeur centrale. 50% des mandataires sont au-dessus et 50% en dessous. Elle sera plus basse sur un réseau en très forte croissance et sur un réseau qui a une politique de volume.

Voilà pourquoi, quand on se lance à son compte, les maths ça compte 🙂

PS : la moyenne des écarts-types a encore plus de sens mais on y reviendra…

Transformez votre agenda en IK !

indemnité kilométrique
transformez